Le 7 octobre 2013 : un colloque pour souligner la Journée mondiale pour le travail décent

Image JMTD justice-quilibre-partage

Visuel de la publication

En plus du colloque tenu le 7 octobre à Québec, dans le cadre de la Journée mondiale pour le travail décent, le 7 octobre, les organisations syndicales associées à l’Alliance sociale ont produit une réflexion sur l’état de la syndicalisation en 2013. Vous pouvez consulter le texte ici.

Le 7 octobre 2013, Hôtel Delta à Québec.

8 h              Inscription

9 h 30        Ouverture et mise en contexte – Jacques Létourneau, président de la CSN et François Vaudreuil, président de la CSD

10 h            Table ronde 1 – Qu’est-ce qu’un emploi et un travail de qualité?

Paul-André Lapointe, professeur au Département des relations industrielles, Université Laval
Comment définir la qualité du travail, comment celle-ci a-t-elle évolué au Québec et quelle est la distinction entre les milieux syndiqués et non syndiqués?

Louis-Philippe Savoie, recherchiste et ex-président FEUQ

Les étudiantes et le travail, quelles sont les conditions de travail et les contraintes liées à la conciliation études-famille?

Martine D’Amours, professeure au Département des relations industrielles, Université Laval
Dans l’univers du travail atypique : quels sont les conditions de travail, le rapport à l’emploi et les formes de regroupements possibles?

Loïc Malhaire, doctorant, militant au Centre des travailleurs et travailleuses immigrants
La réalité du travail pour les personnes immigrantes permanentes ou temporaires

11 h 30     Période de questions et commentaires

12 h          Dîner sur place

13 h          Présentation des débats à venir — Louise Chabot, présidente de la CSQ

13 h 15     Table ronde 2 – La modération des coûts salariaux : la seule voie possible?

Éric Pineault, professeur au Département de sociologie, UQÀM
La modération salariale dans un contexte de financiarisation du capitalisme international… quelles répliques du mouvement ouvrier?

Marc Lavoie, professeur au Département d’économie, Université d’Ottawa
Pour une reprise économique appuyée sur une relance de la croissance salariale

Dalia Gesualdi-Fecteau, professeure au Département des sciences juridiques, UQÀM
La modération des coûts salariaux comme ADN de la détérioration des droits du travail et des programmes de sécurité sociale (chômage, travailleurs migrants et Code du travail)

14 h 15     Période de questions et commentaires

14 h 45     Pause

15 h          Mélanie Laroche, professeure à l’École de relations industrielles, Université de Montréal
Les législations right-to-work ou la remise en question de la légitimité syndicale

15 h 20 Période de questions et commentaires

15 h 30      Débat : le travail décent est-il possible sans organisations syndicales?
Pour favoriser le travail décent : le modèle américain des relations de travail est-il souhaitable pour le Québec? Le modèle du soi-disant right to work et ses conséquences

Youri Chassin, économiste à l’Institut économique de Montréal (IEDM)

Pierre-Antoine Harvey, économiste à la CSQ et doctorant à l’École des relations industrielles, Université de Montréal

16 h 30    Période de questions et commentaires

17 h         Clôture – Daniel Boyer, secrétaire général de la FTQ 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 34 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :